Créer un site gratuitement Close

La fin du monde sera-t-elle bien le 21 décembre 2012 ?

# 24/10/2009 à 08:48 frozisme

C'est une question très sérieuse que plus de 1.000 personnes ont tenu à poser à la Nasa, depuis que le mystérieux Institute for Human Continuity (www.instituteforhumancontinuity.org) demande aux internautes de voter pour l'homme fort qui sera capable de guider hors du chaos les survivants d'un cataclysme d'envergure planétaire.

La Nasa (National Aeronautics and Space Administration), consciente de son rôle de service public, ou lasse de l'assaut sur son standard téléphonique, a publié la semaine dernière un communiqué pour dissiper les angoisses. « Il ne se passera rien de spécial en 2012 […]. L'alignement des planètes est une question qui préoccupe les astrologues mais pas les astronomes. Ces alignements ne nous permettent de soutenir aucune théorie sur divers scénarios de fin du monde », a écrit sur le site de la Nasa David Morrison, un scientifique éminent du Nasa Astrobiology Institute (NAI) en Californie.

Les prédictions d'événements dramatiques qui bouleverseraient la planète au solstice d'hiver de 2012 sont fondées sur les interprétations du calendrier maya. Connues depuis de nombreuses années des « spécialistes », elles se sont répandues ces derniers mois comme une traînée de poudre, notamment grâce à Internet.

Or, ce mois-ci, il a été révélé sur plusieurs sites récents d'origine obscure, tels que CorruptionTheory.com et le blog d'un certain Soren Ulfert, que certaines agences du gouvernement américain prennent ces prédictions très au sérieux et ont pris des mesures pour assurer la vie de l'espèce.

Il n'en a guère fallu davantage pour que plusieurs adolescents appellent la Nasa et déclarent qu'ils se suicideraient plutôt que d'assister à la fin du monde. David Morrison a pris ces déclarations d'autant plus au sérieux que la Silicon Valley, où le NAI a ses bureaux, est frappée depuis le début de l'année par une recrudescence de suicides d'adolescents. Il a qualifié les auteurs des sites Web d'irresponsables.

Sony Pictures n'a plus qu'à se mordre les doigts… et se réjouir. Car c'est la campagne marketing pour son film catastrophe « 2012 », attendu le mois prochain dans les salles américaines, qui vient ainsi de démontrer de manière magistrale le pouvoir du Web en matière de dissémination d'« informations ». Et le public a mordu à l'hameçon.


http://www.lesechos.fr/info/inter/020183634577-la-fin-du-monde-sera-t-elle-bien-le-21-decembre-2012-.htm

Répondre à ce message