Les tempétes sur les naines brunes

Des phénomènes météorologiques comparables à ceux qui affectent notre planète se produiraient hors du système solaire, sur de curieux objets : les naines brunes. « Le phénomène le plus analogue à ce que nous avons observé serait les tempêtes de Jupiter » commente l’astrophysicien Adam Burgasser (UCLA, USA). « Mais je crains qu’à côté de la météo de ces naines brunes massives, la grande tache rouge de Jupiter apparaisse comme une modeste bourrasque ». Rappelons que cette tache est une perturbation agitée par des vents de plus de 400 km/h.

This Just In: Storms Expected on Brown Dwarfs

Les naines brunes sont des objets intrigants, trop petites pour être des étoiles, mais beaucoup plus grosses que les planètes (au moins 75 fois la masse de Jupiter). Ces pâles étoiles n’ont pas l’énergie nécessaire au déclenchement d’une réaction de fusion nucléaire propre aux étoiles. Elles sont donc condamnées à refroidir et à n’émettre qu’une faible lueur. Cependant, parfois, une luminosité plus forte apparaît brièvement.

Il s’agirait d’une sorte d’éclaircie, selon le modèle météorologique développé par Burgasser et ses collègues. La température à la surface de ces naines brunes étant d’environ 1.700 °C, des éléments comme le fer se transforment en gaz. Lorsque l’astre refroidit, ces gaz se condensent et forment des nuages. La baisse continue de la température provoque des perturbations qui chassent parfois les nuages, laissant passer la lumière émise par la naine brune, expliquent les chercheurs.

×